livre : Comment vole un avion ?


    ? livre : Comment vole un avion 
    ? livre : Comment vole un avion Savez-vous comment fonctionne un avion?, pourquoi s'envole t-il alors qu'il est si lourd? telecharger des livres thechnique scientifiques pdf  La peur de prendre l'avion est souvent due au manque de compréhension de son fonctionnement. Nous avons peur de ce que nous ne connaissons pas et l'instinct prend naturellement le dessus sur la logique.  Comprendre comment vole un avion n'est pas simple. Mais après quelques explications, cela peut vous aider très concrètement à appréhender positivement votre prochain vol. Petit rappel : l'air est un mélange de gaz transparent mais dense (1,2 kg/m3 à 20 °C). Le fait que l'air soit invisible, renforce l'incompréhension, car on voit la route lorsque l'on roule en voiture, l'eau en prenant le bateau, mais en avion, on ne voit que du vide, alors que ça n’est pas le cas.  Lorsque que l'avion accélère avant le décollage, poussé par ses réacteurs, l’air qui passe au-dessus des ailes, va plus vite que l’air qui passe en dessous, du fait de leur forme, plus bombée au-dessus et donc plus longue à parcourir pour l'air qui doit accélérer sa course. Une force est créée et aspire les ailes et donc l’avion vers le haut.    Cette force se nomme portance et s’oppose à l’action du poids de l'avion. Plus la différence de vitesse est élevée, plus cette force est importante. La poussée des moteurs, qui fait avancer l’avion, est opposée à la traînée qui ralentit l’avion.    Expérience : Prenez une feuille de papier et tenez-la par les deux extrémités de sa largeur. Vous constatez qu’elle se plie vers le bas sous l’effet de la pesanteur. Soufflez maintenant sur la partie supérieure de la feuille. Surprise ! La feuille se soulève. Or, vous avez soufflé au-dessus et non au-dessous d’elle !  Vous avez créé une différence de pression qui a provoqué l’apparition d’une force de portance qui a soulevé votre feuille Eric Adams est commandant de bord Air France  sur Airbus. Il vous donne quelques explications  complémentaires sur le vol d’un avion et fait une démonstration de l’expérience avec la feuille.  > Voir la vidéo Quelques explications supplémentaires  LA PANNE DES MOTEURS  Si un moteur venait à ne plus fonctionner, ceux restant en fonction, assureraient assez de puissance pour continuer à voler à la même allure. Si tous les moteurs s’arrêtaient, l’avion descendrait doucement comme un planeur pendant environ 25 minutes à partir d’une altitude de 10.000 mètres. Il ne tombera pas comme une pierre.  Les constructeurs doivent prouver que les moteurs sont en mesure de supporter un impact avec un oiseau de moins de 2,5 Kg.   VIDÉO  Eric Adams vous explique qu’en cas de panne  d’un ou plusieurs moteurs, tout a été prévu et  que les passagers sont en sécurité.  > Voir la vidéo    LES TURBULENCES ET TROUS D’AIR  Les turbulences ne peuvent pas provoquer d’accident d’avion, car il a été conçu pour résister aux plus fortes. Le seul danger est pour les passagers qui ne sont pas attachés et qui peuvent se cogner.  Les trous d’air n’existent pas, c’est une mauvaise expression, qui nous donne l’impression de tomber dans un trou. Ce sont des turbulences qui sont causées par des vents différents. Elle peut être prévue par les pilotes et l'altitude du vol est modifiable pour échapper aux effets désagréables. Contrairement aux idées reçues, les avions ne chutent jamais plusieurs centaines de mètres, ils descendent seulement un peu.  Le ressenti à bord est désagréable, mais pas plus que sur un manège ou en bateau sur une mer agitée. Encore une fois, on ne voit pas le vent, ni l’air et on a l’impression de tomber dans le vide, car l’instinct prend le dessus sur la logique.  LES AILES  Les ailes sont les éléments les plus sûrs de l’avion, elles ne peuvent pas se casser. Il n’y a jamais eu dans le monde, d'accidents dûs à des ailes cassées. Elles ont été conçues pour pouvoir bouger de cinq à dix mètres lors d’un vol, cela sert d’amortisseurs  livre telecharger gratuitement free books pdf


    Savez-vous comment fonctionne un avion?, pourquoi s'envole t-il alors qu'il est si lourd? telecharger des livres thechnique scientifiques pdf  La peur de prendre l'avion est souvent due au manque de compréhension de son fonctionnement. Nous avons peur de ce que nous ne connaissons pas et l'instinct prend naturellement le dessus sur la logique.  Comprendre comment vole un avion n'est pas simple. Mais après quelques explications, cela peut vous aider très concrètement à appréhender positivement votre prochain vol. Petit rappel : l'air est un mélange de gaz transparent mais dense (1,2 kg/m3 à 20 °C). Le fait que l'air soit invisible, renforce l'incompréhension, car on voit la route lorsque l'on roule en voiture, l'eau en prenant le bateau, mais en avion, on ne voit que du vide, alors que ça n’est pas le cas.  Lorsque que l'avion accélère avant le décollage, poussé par ses réacteurs, l’air qui passe au-dessus des ailes, va plus vite que l’air qui passe en dessous, du fait de leur forme, plus bombée au-dessus et donc plus longue à parcourir pour l'air qui doit accélérer sa course. Une force est créée et aspire les ailes et donc l’avion vers le haut.    Cette force se nomme portance et s’oppose à l’action du poids de l'avion. Plus la différence de vitesse est élevée, plus cette force est importante. La poussée des moteurs, qui fait avancer l’avion, est opposée à la traînée qui ralentit l’avion.    Expérience : Prenez une feuille de papier et tenez-la par les deux extrémités de sa largeur. Vous constatez qu’elle se plie vers le bas sous l’effet de la pesanteur. Soufflez maintenant sur la partie supérieure de la feuille. Surprise ! La feuille se soulève. Or, vous avez soufflé au-dessus et non au-dessous d’elle !  Vous avez créé une différence de pression qui a provoqué l’apparition d’une force de portance qui a soulevé votre feuille Eric Adams est commandant de bord Air France  sur Airbus. Il vous donne quelques explications  complémentaires sur le vol d’un avion et fait une démonstration de l’expérience avec la feuille.  > Voir la vidéo Quelques explications supplémentaires  LA PANNE DES MOTEURS  Si un moteur venait à ne plus fonctionner, ceux restant en fonction, assureraient assez de puissance pour continuer à voler à la même allure. Si tous les moteurs s’arrêtaient, l’avion descendrait doucement comme un planeur pendant environ 25 minutes à partir d’une altitude de 10.000 mètres. Il ne tombera pas comme une pierre.  Les constructeurs doivent prouver que les moteurs sont en mesure de supporter un impact avec un oiseau de moins de 2,5 Kg.   VIDÉO  Eric Adams vous explique qu’en cas de panne  d’un ou plusieurs moteurs, tout a été prévu et  que les passagers sont en sécurité.  > Voir la vidéo    LES TURBULENCES ET TROUS D’AIR  Les turbulences ne peuvent pas provoquer d’accident d’avion, car il a été conçu pour résister aux plus fortes. Le seul danger est pour les passagers qui ne sont pas attachés et qui peuvent se cogner.  Les trous d’air n’existent pas, c’est une mauvaise expression, qui nous donne l’impression de tomber dans un trou. Ce sont des turbulences qui sont causées par des vents différents. Elle peut être prévue par les pilotes et l'altitude du vol est modifiable pour échapper aux effets désagréables. Contrairement aux idées reçues, les avions ne chutent jamais plusieurs centaines de mètres, ils descendent seulement un peu.  Le ressenti à bord est désagréable, mais pas plus que sur un manège ou en bateau sur une mer agitée. Encore une fois, on ne voit pas le vent, ni l’air et on a l’impression de tomber dans le vide, car l’instinct prend le dessus sur la logique.  LES AILES  Les ailes sont les éléments les plus sûrs de l’avion, elles ne peuvent pas se casser. Il n’y a jamais eu dans le monde, d'accidents dûs à des ailes cassées. Elles ont été conçues pour pouvoir bouger de cinq à dix mètres lors d’un vol, cela sert d’amortisseurs  livre telecharger gratuitement free books pdf


    Contactez-Nous

    Index du Site


    Privacy Policy